La prématurité

La prématurité

« En France, 1 bébé prématuré naît toutes les 8 minutes »
« Est prématurée toute naissance qui survient avant 37 semaines d’aménorrhée (SA) ou 8 mois de grossesse. (SA : Semaine d’Aménorrhée)
CF https://www.sosprema.com/

SA=Semaine d’Aménorrhée (La semaine daménorrhée débute au premier jour des dernières règles. L‘aménorrhée correspond à l’absence des règles ou menstruations. C’est l’un des principaux signes d’un début de grossesse. L’aménorrhée est alors dite  » gravidique « , c’est-à-dire relative à la grossesse.
Les causes de la prématurité

Bonjour, aujourd’hui je voulais parler d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur, celui de la prématurité. Comme vous le savez si vous me connaissez ou avez lu mes précédents articles, mon fils Logan est né prématuré. Il fait partie des très grands prématurés car il est né à 26 Semaines d’Aménorrhée soit tout juste 6 mois de grossesse.

Avant de commencer à écrire mon article, je voulais vous donner quelques repères grâce aux deux précédents schémas. Le premier est une présentation des différents stades de la prématurité en se référant aux semaines d’aménorrhée de la grossesse (définition dans la légende du schéma). Le deuxième présente les différentes causes de la prématurité. Je me suis ici documentée grâce au site SOS Préma que je vous invite à découvrir ou redécouvrir.
Pour ceux qui ne connaissent pas, SOS Préma est une association visant à aider et soutenir toutes les personnes touchées par la prématurité: les bébés préma, leurs parents, les soignants… Elle travaille notamment à la sensibilisation des pouvoirs publics à ce sujet très important. Cette association possède plusieurs antennes partout en France.

Le nouveau né prématuré:
« Son état de santé ne dépend pas de son âge de naissance, mais de son immaturité à la naissance. Deux enfants nés au même terme n’auront donc pas le même parcours. Cet état de santé nécessite l’hospitalisation du nouveau-né en service de néonatalogie. « 
« Trois âges sont définis pour un prématuré à un jour J. Ils servent de repère à son développement.

• Son âge gestationnel : le terme de la grossesse au moment de la naissance (en semaines d’aménorrhée).

• Son âge réel : le délai écoulé depuis sa naissance (en jours, semaines, ou mois)

• Son âge corrigé : c’est l’âge que l’enfant aurait s’il était né à terme (en jours, semaines, ou mois)

Exemple : Un enfant né le 1er janvier, avec une date de naissance initiale prévue au 1er Mars, a au 1er avril un âge réel de 3 mois, et un âge corrigé de 1 mois.« 

CF http://www.sosprema.com

 

Voilà quelques autres points de repères vous permettant de mieux comprendre et calculer l’âge d’un enfant prématuré selon la date de sa naissance et sa prématurité.

Pour notre part , ma grossesse était très attendue car ayant un Syndrome des Ovaires Polykystiques, ces troubles hormonaux nous ont fait patienter pendant 3 ans.
Je suis tombée enceinte naturellement par chance mais ma grossesse a vite dégénérée au début du deuxième trimestre.
Un matin comme tous les autres , j’ai eu des saignements et nous avons été aux urgences très inquiets. Il s’est avéré que j’avais un hématome retro placentaire mais nous en ignorions la cause. Je suis restée hospitalisée pendant 12 jours. Par la suite je devais faire très attention et resté allitée le plus possible et éviter les trajets en voiture.
Arrive ensuite l’échographie du 5eme mois où on nous annonce que notre fils a un gros retard de croissance Intra Utérin. Suivi à la clinique nous sommes réorienté dans le service des grossesses à risques du CHU Amiens SUD (Maternité de Niveau 3: c’est à dire avec un service de réanimation). Le but étant de trouver la cause de ce retard de croissance et si possible une solution.
Après plusieurs examens: écographie plus poussée et amniocentèse, la conclusion finale était que le soucis venait d’une mauvaise irrigation des artères utérines. Le sang avait du mal à passer au bébé et donc il n’était pas assez nourri.
Finalement, le 23 Juillet je me rend à un rendez vous gynécologique de suivi de grossesse. On me détecte des protéines dans les urines. Mon gynécologue soupçonne alors une prééclampsie et me redirige vers les urgences. Les soignants surveillent ma tension et elle s’avère assez élevée et irrégulière. Puis ils me font une prise de sang, le résultat montre alors que mes cellules du foie commencent à se dégrader, enfin c’est ce que j’ai compris.
On me garde en observation , je suis de nouveau hospitalisée.
Le lendemain soir, le monitoring montre des signes d’irrégularité du rythme cardiaque de mon bébé et on me descend en salle de naissance afin au départ de mieux le surveiller.
Finalement, Logan né par césarienne d’urgence le 24 Juillet à 23H40.
Je ne l’entendrai pas pleurer ni ne le verrai avant le lendemain en fin d’après midi…

Le pronostic vital de Logan est resté engagé pendant plus d’un mois. Il a subi une  cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire) à tout juste un mois de vie. Le risque vital était alors élevé et on ne savait pas si il allait survivre à cette opération. Il était alors tellement fragile qu’ils ont du l’opérer dans sa chambre. Le transport vers un bloc aurait pu lui être fatal alors. Nous étions dans une attente insupportable.
Heureusement notre petit Lion a survécu et s’est accroché.
Il a du également subir une opération de son œil gauche et du laser à l’œil droit à la Fondation Ophtalmologique ROTCHILD à Paris où il avait été transféré et où je l’ai suivi. En effet il avait ce que l’on appelle « la rétinopathie du prématuré » (est une maladie consistant en un dysfonctionnement des vaisseaux sanguins de la rétine chez le prématuré . Une des causes est une oxygénothérapie mal contrôlée lors de la réanimation néonatale).
Son œil gauche étant plus « abimé » ils n’ont pas pu le « sauver », le pronostic visuel de celui ci est très mauvais. Il ne verra pas ou très peu de cet œil.


Dans cet univers ultra-médicalisé où l’on suit avec inquiétudes les scops ( ou moniteurs) afin de surveiller les constantes de notre petit bout, il est parfois dure de trouver sa place en tant que parent. Nous mettons alors notre vie en parenthèse en espérant chaque jour que le suivant soit meilleur. Nous sommes sur des montagnes russes et les descentes sont parfois brutales. Ce que je conseillerai à tous les parents qui vivent cette épreuve, c’est de s’accrocher malgré toutes les difficultés et de ne jamais baisser les bras pour leurs bébés plumes. Ils sont à eux seuls des exemples de force, de courage et de détermination. Malgré tout cela certains petits anges prennent leur envole vers le ciel, et je n’ose imaginer la douleur que cela doit être pour leurs parents. Et je l’ai tellement redouté!

Je pense aujourd’hui à une voisine de chambre que Logan a eu et à ses parents et j’aimerais leur rendre hommage à travers cette article. Si ils lisent ces mots ils se reconnaitrons alors et ils sauront que nous pensons toujours à eux.

Bien à vous,

Maria

Publié par riri2407

Maman de deux petits loulous d'âge rapprochés: Logan et Maëlle. Logan né très grand prématuré en Juillet 2018 et Maëlle né à terme en Octobre 2019.

2 commentaires sur « La prématurité »

Répondre à L'enfant pressé Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :